Parcourir le waama


b


baŋa, bansu n.kà/su1 le caractère ("le cœur") 2 la pensée Ò baŋa bɔtu. Son cœur est troublé. Ò baŋa ba fee. Il est naïf. Ò boti baŋa. Il a une bonne mémoire. Ò paana baŋa. Il a une mauvaise mémoire. Ò baŋa cɔɔri. Il est triste. Ò baŋa daari. Il est joyeux. Ò boti bansu su yɛndi. Il est indécis. na baŋa kà yon de tout cœur
baŋa baŋa adv. lentement
baŋare, baŋaya n.de/ya la porte
baŋi, baŋi, baŋiti v.1 mouiller Tando dori, tiŋa ǹ baŋi. La pluie est tombée, et le sol est mouillé. 2 refroidir, devenir froid Waaro ba takindo kasima sa ò di, ò caabu kan ba tuuri, bu baŋi-di. Waaro n'est pas vite venu manger, et sa pâte n'est plus chaude. Elle s'est refroidie. Voir: bansi (être froid)
baŋire, baŋire, baŋireti v.1 faire refroidir 2 mouiller Voir: baŋi
baraka, barasu n.kà/su le pancréas
baranfa, baransu n.fa/su le bambou (genre qui sert à faire les nattes)
baranside n.de/ya
baransire, baransiya (Var.: baranside) n.de/ya la nausée
bare [H.H], bare, bareti v.1 fermer, enfermer Kooto bare ò deeka. Kooto a fermé sa case. Bà bare yombita. On a enfermé le prisonnier. 2 punir
bare [B.H], bare, bareti v. plier (un pagne)
bari [B.B], bari, baru v. détester, mépriser Yiro ka basi kpantama, bà tàn ba wò soombo, bà tàn wò bari-di. Si l'homme fait du mal, on ne le loue pas, on le méprise.
bari [H.H] v.stat. être fermé Voir: bare (fermer)
bari [B.H] v. Voir: baare (rester debout contre)
baribari adj. (irrégulier) tiède Yima ì baribari. L'eau est tiède. kun baribaride la sauce tiède
baribarita, baribarina n.ta/na l'aubergine (f) africaine Solanum macrocarpum
baride, bariya n.de/ya des fleurs (f) (espèce d'hibiscus d'un goût acide, utilisée comme légume)
barika n.ò/- la grâce
bariki, bariki, barikiti v. devenir mince Voir: baari (être mince)
barikire, barikire, barikireti v. rendre mince Voir: bariki
bariku postp. à côté
baritɛɛride n.de/ya le bissap, l'oseille (f) de Guinée Hibiscus sabdariffa
barooma n.ma1 l'emprisonnement (m) 2 la punition
baru v. Voir: bari (détester)
basi, basi, basiti v. faire Wɛŋuro-di basi yonda dà maasi. Dieu a fait toutes choses. N basi nɛɛ wɛnya piika. J'ai passé ici dix jours. Basina daakari! Faites attention!